Brièvement

Personnalité paranoïaque, suspicion poussée à l'extrême

Personnalité paranoïaque, suspicion poussée à l'extrême

Les personnes avec Le trouble de la personnalité paranoïaque se caractérise généralement par un schéma de méfiance généralisé et une suspicion envers les autres pendant longtemps. Une personne atteinte de trouble paranoïaque croit presque toujours que les motivations des autres sont suspectes ou même malveillantes.

Le contenu

  • 1 Caractéristiques de la personnalité paranoïaque
  • 2 Symptômes du trouble de la personnalité paranoïaque
  • 3 Causes du trouble de la personnalité paranoïaque
  • 4 Traitement du trouble de la personnalité paranoïaque

Caractéristiques de la personnalité paranoïaque

Les personnes atteintes de ce trouble pensent fortement que d'autres personnes veulent exploiter, nuire ou tromper, même s'il n'y a aucune preuve à l'appui de cette hypothèse. Bien qu'il soit tout à fait normal que nous ayons tous un certain degré de "paranoïa" à propos de certaines situations de la vie (comme des inquiétudes concernant un licenciement imminent au travail, ou que votre patron vous traite pire que les autres, etc.) , les personnes atteintes de trouble de la personnalité paranoïaque poussent cela à l'extrême, ce qui comprend pratiquement tous les domaines, qu'ils soient professionnels, sociaux ou même familiaux.

Il est franchement difficile de s'entendre avec des sujets souffrant de troubles de la personnalité paranoïaque et qui ont souvent des problèmes dans leurs relations étroites. Leur suspicion et leur hostilité excessive peuvent s'exprimer par de nombreux arguments, sous forme de plaintes récurrentes, ou aussi avec une calme indifférence, quoique apparemment hostile. Parce qu'ils sont hypervigilants, puisqu'ils sont à la recherche de menaces potentielles, ils peuvent agir de manière excessivement réservée, ils se protègent et ils semblent être des gens "froids" sans sentiments. Ils peuvent souvent sembler extrêmement objectifs, rationnels et non émotionnels, car ils ont tendance à montrer peu d'affection, avec des expressions hostiles, l'entêtement et le sarcasme. Son caractère combatif et méfiant peut provoquer chez d'autres une réaction hostile qui, paradoxalement, sert alors à confirmer leurs attentes initiales.

Étant donné que les personnes atteintes de trouble de la personnalité paranoïaque manquent de confiance dans les autres, ils ont un besoin excessif d'être autosuffisant et un fort sentiment d'autonomie. Ils doivent également avoir un degré élevé de contrôle sur ceux qui les entourent. Ils sont souvent rigides, critiques envers les autres et incapables de collaborer, et ils ont beaucoup de difficulté à accepter tout type de critique.

Ce trouble désagréable entraîne généralement l'angoisse, la détérioration sociale, le travail et d'autres domaines de fonctionnement qui en souffrent. Le schéma de personnalité de ces sujets est stable et durable, et son apparition remonte au début de l'âge adulte ou à l'adolescence.

Symptômes du trouble de la personnalité paranoïaque

Le trouble de la personnalité paranoïaque se caractérise, comme nous l'avons déjà vu, par une méfiance et une suspicion générales envers les autres, de telle sorte que leurs motivations sont interprétées comme malveillantes. Cela se produit dans une variété de contextes, qui devraient inclure quatre (ou plus) des éléments suivants:

  1. Méfiance et suspicion générale dès le début de l'âge adulte, de sorte que les intentions des autres sont interprétées comme malveillantes, qui apparaissent dans divers contextes, comme indiqué par quatre (ou plus) des points suivants:
    1. Vous soupçonnez, sans fondement suffisant, que d'autres en profiteront, qu'ils leur feront du mal ou qu'ils les trompent
    2. Préoccupation pour les doutes injustifiés concernant la loyauté ou la fidélité d'amis et partenaires
    3. Réticence à faire confiance dans d'autres, par crainte injustifiée que les informations qu'ils partagent soient utilisées contre eux
    4. Dans les observations ou faits les plus innocents entrevoir des significations cachées qui sont dégradants ou menaçants
    5. Tenez rancune pendant longtempsPar exemple, n'oubliez pas les insultes, les insultes ou le mépris
    6. Percevoir des attaques contre sa personne ou à sa réputation qu'ils n'apparaissent pas aux autres et sont prédisposés à réagir avec colère ou à contre-attaquer
    7. Suspect à plusieurs reprises et de manière injustifiée que votre conjoint ou partenaire est infidèle
    8. Ces fonctionnalités n'apparaissent pas exclusivement au cours d'une schizophrénie, un trouble de l'humeur avec des symptômes psychotiques ou un autre trouble psychotique et qui ne sont pas dus aux effets physiologiques directs d'une maladie médicale.

Le trouble de la personnalité paranoïde n'est généralement pas diagnostiqué lorsqu'un autre trouble psychotique a déjà été diagnostiqué chez le sujet, tel que schizophrénie ou un Trouble bipolaire ou dépression Avec des caractéristiques psychotiques.

Parce que les troubles de la personnalité ont généralement une longue durée et des comportements stables dans le temps, ils sont diagnostiqués plus fréquemment à l'âge adulte. Il est rare d'être diagnostiqué dans l'enfance ou l'adolescence, car un enfant ou un adolescent se développe constamment, change de personnalité et mûrit. Cependant, si elle est diagnostiquée chez un enfant ou un adolescent, les caractéristiques doivent être présentes depuis au moins 1 an.

Le trouble de la personnalité paranoïaque est plus fréquent chez les hommes que chez les femmeset se situe entre 2,3 et 4,4 pour cent dans la population générale.

Les causes du trouble de la personnalité paranoïaque

En fait, on ne sait pas encore ce qui cause le trouble de la personnalité paranoïaque. Il existe de nombreuses théories sur les causes possibles du trouble de la personnalité paranoïaque. La plupart des professionnels s'accordent modèle biopsychosocial de causalitéc'est-à-dire que les causes de facteurs biologiques et génétiques, facteurs sociaux (par exemple, comment une personne interagit dans son développement précoce avec sa famille, ses amis et d'autres enfants), et psychologique (La personnalité et le tempérament de l'individu, façonnés par son environnement et les compétences acquises pour faire face au stress d'adaptation).

Cela suggère qu'aucun facteur n'est responsable, mais plutôt la nature complexe et probablement entrelacée des trois facteurs qui sont importants. Si une personne souffre de ce trouble de la personnalité, la recherche suggère qu'il y a une légère augmentation du risque de transmission de ce trouble à ses descendants.

Traitement du trouble de la personnalité paranoïaque

Le traitement du trouble de la personnalité paranoïaque implique généralement une psychothérapie à long terme avec un thérapeute qui a de l'expérience dans le traitement de ce type de trouble de la personnalité. Des médicaments peuvent également être prescrits pour soulager des symptômes inquiétants et débilitants spécifiques.

Psychothérapie

Comme pour la plupart des troubles de la personnalité, la psychothérapie est le principal traitement de choix. Les personnes atteintes d'un trouble de la personnalité paranoïaque, cependant, se présentent rarement pour un traitement. Cela ne devrait pas nous surprendre, car ils croient qu'ils n'ont pas de problème, mais que ce sont les autres qui conspirent contre eux.

La thérapie qui met l'accent sur une approche de soutien simple et centrée sur le client, car il est préférable pour le patient de gagner en confiance, bien qu'elle soit assez difficile à réaliser. L'arrêt précoce de ces patients est donc courant. Au fur et à mesure que la thérapie progresse, vous commencerez probablement à faire plus confiance. C'est alors qu'il commence à révéler certaines de ses idées paranoïaques les plus étranges. Le thérapeute doit être très prudent pour trouver l'équilibre entre être objectif avec la thérapie et respecter ces pensées du sujet, afin de ne pas éveiller les soupçons et de se méfier à nouveau. Il s'agit d'un équilibre difficile à maintenir, même après l'établissement d'une bonne relation de travail.

Tous les médecins et le personnel de santé mentale qui sont en contact avec une personne souffrant d'un trouble de la personnalité paranoïde doivent être très conscients de leurs relations avec cette personne. Des plaisanteries subtiles et des allusions à l'information des patients susciteront beaucoup de soupçons. Une approche concrète et honnête obtiendra probablement les meilleurs résultats, en se concentrant sur les difficultés de vie actuelles qui ont conduit le client en thérapie à ce moment. Il n'est pas conseillé de s'interroger trop profondément sur la vie ou l'histoire du sujet, sauf s'ils sont directement liés au traitement clinique.

Le pronostic à long terme de ce trouble n'est généralement pas bon. Les personnes qui souffrent de ce trouble sont souvent affectées de symptômes tout au long de leur vie.. Il n'est pas rare de voir ces personnes dans des programmes de traitement de jour ou des hôpitaux publics. D'autres modalités, telles que la thérapie familiale ou de groupe, ne sont pas recommandées.

Pharmacologique

Les médicaments sont généralement contre-indiqués pour ce trouble., car ils peuvent éveiller des soupçons inutiles qui entraîneront normalement le non-respect du traitement et l'abandon. Les médicaments qui sont prescrits pour des conditions spécifiques doivent être pris pour des périodes aussi courtes que possible.

Un médicament anxiolytique, tel que le diazépamIl peut être approprié de prescrire si le client souffre d'anxiété ou d'agitation sévère, ce qui commence à interférer avec le fonctionnement quotidien normal. Un médicament antipsychotique, tel que la thioridazine ou l'halopéridol, peut être approprié si un patient se décompose avec une agitation sévère ou une pensée psychotique, qui peuvent être nocifs pour lui-même ou pour les autres.

Effort personnel

Naturellement, il n'y a pas de groupes ou de communautés d'entraide pour les personnes souffrant de ce trouble. De telles approches ne seraient probablement pas très efficaces car une personne atteinte de ce trouble est susceptible d'être méfiante et méfiante à l'égard des autres (même s'ils souffrent de la même symptomatologie) et de leurs motivations. Pour cette raison, l'effort à surmonter doit quitter la personne elle-même.

Tests associés
  • Test de dépression
  • Test de dépression de Goldberg
  • Test de connaissance de soi
  • Comment les autres vous voient-ils?
  • Test de sensibilité (PAS)
  • Test de caractère